L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Quelques-points-a-savoir-sur-la-situation-disolement-au-travail.jpg. Les risque liés à l'isolement au travail

Quelques points à savoir sur la situation d’isolement au travail

Dans le secteur du travail , il y a des salariés qui sont parfois isolés et coupés des autres. Ils sont hors de vue d’autres personnes et n’ont aucune possibilité de recours extérieur. Cette solitude est un fléau et touche un grand nombre de personnes. D’ailleurs, l’isolement au travail influence sur la capacité de travail d’un salarié, et peut entraîner des situations accidentelles.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Quelques-points-a-savoir-sur-la-situation-disolement-au-travail.jpg.Les risque liés à l'isolement au travail
Les risque liés à l’isolement au travail

Les secteurs concernés  

On fait face à un isolement au travail lorsqu’un travailleur effectue seul les travaux, pendant un certain temps. Les salariés concernés sont variés et nombreux.

Le secteur médical

Certains infirmiers et médecins travaillent seuls et sont considérés ainsi comme des salariés isolés. Par exemple, durant leur garde ou leur ronde au cours de la nuit à l’hôpital.

Le secteur du transport

Les concernés sont les transporteurs et les chauffeurs. Ils passent le plus souvent leur temps seuls au volant de leur voiture.

Les secteurs de l’industrie, du bâtiment et de la maintenance

Dans ces secteurs, les travailleurs sont amenés à effectuer leur mission seuls. Ils sont toujours en situation de travail isolé.

De plus en plus de secteurs sont concernés par cette situation d’isolement au travail. Actuellement, on compte 10 % des salariés.

Il faut donc assurer tous les dispositifs pour les travailleurs isolés.

Les risques liés à l’isolement au travail

Les risques peuvent être sur le plan médical, psychologique et physique.

Risques psychologiques

Les salariés isolés peuvent subir des risques sur le plan psychologique, car l’isolement provoque chez certaines personnes un sentiment d’abandon, d’anxiété, de stress et de frustration de travailler seul. Par ailleurs, il est aussi possible que la situation d’isolement conduit à des comportements à risque comme le non-port d’équipements de protection, la consommation d’alcool, ou l’absentéisme durant le travail. Les travailleurs peuvent aussi être démotivés, avoir le sentiment d’être mis à côté, et craindre de ne plus avoir sa place dans l’entreprise. De plus, ils auront des difficultés à gérer les problèmes techniques et à accéder aux informations.

Risques physiques

Ceux-ci peuvent venir d’une agression verbale ou physique venant d’un client. De plus, travailler de manière isolée encourage les agressions, car il n’y a pas de témoin et le travailleur ne pourra pas appeler à l’aide. Parmi les secteurs professionnels travaillant en isolement, il y en a qui sont plus à risque tels que le service à la personne, les livraisons et les réparations à domicile. Par conséquent, ces risques peuvent influencer sur la santé et la sécurité du travailleur.

Risques médicaux

Il existe des personnes qui ne sont pas enthousiastes quand il s’agit de travailler seul. Cela peut être une source d’angoisse et générer des pathologies pouvant handicaper de manière temporaire le travail. Le travailleur isolé pourrait avoir des vertiges, des crises d’épilepsie ou d’angoisse, ou des problèmes cardiaques.

Les mesures à prendre

Supprimer cette situation de travail est impossible. Cependant, il existe des mesures permettant de limiter l’impact du travail isolé sur le travailleur et l’entreprise. Par conséquent, une organisation peut se faire lors d’une telle situation. Elle permet le maintien des activités et des objectifs. Ces mesures sont :

  • utiliser des outils de visioconférence pour un débriefing d’équipe et les réunions
  • assurer une assistance à distance pour les détails techniques
  • faciliter les échanges et réduire le sentiment de travail isolé en prévoyant une journée par semaine de présence pour les travailleurs isolés
  • mettre toujours en contact le salarié avec le médecin afin d’éviter un quelconque problème
  • Concernant l’organisation et le déclenchement de secours, en cas de problèmes, l’installation des systèmes d’alarme fixes et mobiles est conseillée. Il faut également veiller à ce que les informations diffusées dans l’entreprise soient homogènes, que ce soit pour les travailleurs en distance ou en présentiel.
La différence entre la Sous-traitance et l’externalisation

Externalisation et sous-traitance, quelles sont les différences ?

Pour faire face à une concurrence toujours plus rude aujourd’hui, les entreprises se doivent d’adopter différentes stratégies pour se distinguer comme externaliser et sous-traiter. Souvent, l’on confond ces deux concepts. Bien qu’elles possèdent quelques similitudes, l’externalisation et la sous-traitance sont deux notions distinctes. Leur différence porte notamment sur la durée du contrat, mais aussi sur le service délégué. Dynactu.com vous présente les différences majeures.

Externalisation ou sous-traitance ?
Externalisation ou sous-traitance ?

La sous-traitance, une collaboration à court terme

La sous-traitance consiste à déléguer à une autre entreprise – le sous-traitant – la réalisation d’une partie de la production. L’entreprise donneur d’ordre demeure le propriétaire du service ou du produit. Il dirige les opérations et la société tierce doit se conformer à un cahier des charges bien précis. Si le donneur d’ordre ne dispose pas des compétences nécessaires pour effectuer ces tâches, l’on parle alors de sous-traitance de spécialité. C’est le cas d’une firme aéronautique qui confie la fabrication de certaines pièces à une entreprise spécialisée.

Le donneur d’ordre peut également faire appel à un sous-traitant pour lui prêter main-forte en période d’accroissement d’activités. Il s’agit de sous-traitance de capacité. Dans le cadre d’une sous-traitance, la collaboration entre donneur d’ordre et sous-traitant est ponctuelle. Cette option permet de réduire les coûts puisqu’il s’agit d’un contrat à la tâche, mais aussi de bénéficier d’un service de qualité puisque le sous-traitant est spécialiste de son domaine.

L’externalisation, un contrat pérenne

Comme la sous-traitance, l’externalisation fait appel à un prestataire spécialisé. La délégation porte toutefois sur un ou des processus indispensables dans le fonctionnement de l’entreprise, mais qui ne constituent pas son cœur de métier. L’externalisation peut porter sur les tâches administratives ou encore de la comptabilité. Un donneur d’ordre peut également choisir d’externaliser sa relation client avec un centre d’accueil téléphonique. À la différence de la sous-traitance, la collaboration est établie sur le long terme dans le cadre de l’externalisation.

Pour ce qui est des avantages, cette alternative permet au donneur d’ordre de se concentrer sur son activité principale. L’on peut opter pour l’externalisation par souci d’économie. L’entreprise donneur d’ordre rémunère uniquement le prestataire à hauteur des tâches effectuées. Dans certains cas, l’offshoring qui consiste à faire appel à un prestataire étranger permet de réduire encore plus les coûts.

Trouver le bon fournisseur de service

Qu’il s’agisse d’externalisation ou de sous-traitance, il est primordial de bien choisir le prestataire. Il en va en effet de l’image de marque de l’entreprise donneur d’ordre. Différents autres points sont alors à prendre compte avant de signer le contrat. Le tarif à lui seul ne peut en effet justifier le choix d’un sous-traitant ou d’un outsourcer. Il est d’une importance capitale de s’assurer de la qualité de service des prestataires potentiels en se référant aux retours clients.

Pour avoir une meilleure idée de leurs compétences, il ne faut pas hésiter à contacter leurs clients. Il est plus indiqué de se tourner vers un prestataire expérimenté et avec une bonne santé financière. Pour le cas de l’externalisation, avant de pérenniser la collaboration, procéder à une période test s’avère judicieuse. D’ailleurs, de nombreux out-sourcers proposent cette option.

Les avantages à investir dans la publicité de votre petite entreprise

Votre entreprise a besoin de publicité tout comme votre corps a besoin d’oxygène. Sans cela, vous risquez de vous débattre, ou pire, de sombrer. Mais avec une bonne dose de publicité efficace, votre entreprise va vibrer de vitalité.

Dynact.com vous livre quatre avantages dont vous bénéficierez lorsque vous consacrerez le temps et les fonds nécessaires pour faire correctement de la publicité pour votre entreprise.

1. Développer la notoriété de la marque

Plus le nom de votre entreprise apparaît dans la vie quotidienne des gens – dans leur flux Facebook, dans un article intéressant ou même dans leur boîte de réception – plus ils sont susceptibles de développer une opinion et une relation durables avec votre marque.

Votre objectif est de créer une familiarité, une confiance et une fiabilité avec vos clients. Ensuite, lorsqu’ils seront confrontés à un choix, tel que votre produit ou celui d’un concurrent, ils choisiront le vôtre. Soyons réalistes, nous sommes prêts à choisir des produits que nous savons que nous allons aimer – personne ne veut dépenser de l’argent pour de la camelote.

2. Augmente le trafic sur le site web

Une campagne de publicité efficace peut diriger les clients potentiels vers votre site web. Cela leur permettra de découvrir la vaste gamme de produits et de services que vous offrez.

Si vous incluez une incitation sur votre site web, telle qu’un code de réduction pour l’envoi d’une adresse électronique, vous pourrez fidéliser ces clients pour vos futurs efforts de marketing.

3. Attirer de nouveaux clients

Même si vous avez un nombre important de clients dévoués, il est important de savoir que les gens et leurs besoins changent souvent, et parfois sans préavis. C’est pourquoi la publicité doit toujours faire partie de votre plan d’entreprise, afin de maintenir l’afflux de nouveaux clients.

Et même si le bouche-à-oreille n’est pas une campagne efficace en soi, sachez que chaque nouveau client que vous gagnez partagera très probablement les détails de votre entreprise avec son réseau social – soit en parlant, en partageant sur Facebook, ou en achetant une carte cadeau à un ami. Chaque nouveau client vaut donc beaucoup plus qu’une seule personne.

4. Augmente les revenus

La simple vérité est que la publicité fonctionne ! Lorsque les gens voient constamment des images, des histoires et des vidéos positives qui donnent une image claire de votre marque, ils sont obligés de se tourner vers elle lorsqu’ils ont besoin des articles ou des services que vous fournissez.

C’est pourquoi toute entreprise, quelle que soit sa taille, doit disposer d’un budget publicitaire. Même si l’argent sort, avec une approche hyper-concentrée, vous verrez forcément les bénéfices s’accumuler.

Les outils pour communiquer sur votre PME

Pour faire la publicité de votre petite entreprise, vous pouvez également utiliser de nombreux outils. En effet, ces outils ont l’avantage de vous coûter moins cher et de vous assurer de bons résultats. L’un de ceux-ci est par exemple, le tampon encreur personnalisé. Avec ce type de tampon, il vous sera facile de communiquer sur votre entreprise. Les cartes de visite représentent une bonne solution pour faire la promotion de son entreprise. Elles sont pratiques et pas chères. Il en est de même des cabas publicitaires, des éventails personnalisés…